Une relation fraternelle: chapitre 20

Coucou a tous et a toutes,
Voici le 20ème chapitre de ma fiction qui est aussi le dernier avant l'épilogue.
J'espère que ma fiction vous aura plus quelle ne vous aura pas trop dérange, ou trop déplût.
Je vous demande s'il vous plaît 20 commentaires pour mon épilogue.
Merci beaucoup.
Bisou rose <3

Chapitre 20:
L'apres midi passa a 4h quelqu'un frappa a ma porte. Il rentra.
- je suis le docteur Clark.
- bonjour.
Il s'installa a côté de moi.
- je suis la pour vous écouter.
- je n'ai pas besoin d'un psy, je vais bien!
- alors pourquoi êtes vous dans cette chambre d'hôpital?
- c'est rien juste un moment d'égarement!
- mmh vous allez me dire comment vous étiez hier soir!
- non mais je viens de vous dire que je n'avais pas besoin de vous, vous pouvez partir !
- je reste la jusqu'à que vous me parliez! Je peux y passer ma nuit!
- vous n'avez pas que moi comme patient!
- vous venez d'arriver vous ce n'est pas pareil! Je ne sortirai pas tant que vous ne m'avez rien dit!
- vous voulez savoir quoi que vous puisiez partir!
- comme ça vous vous débarrassez de moi c'est ça!
- voilà !
- je reviendrais demain, je reviendrez jusqu'à que vous partez puis après vous serrez suivit pas un de mes confrères!
- non mais vous montez pas la tête trop vite c'est moi qui décide encore! Si je veux partir ce soir je pars!
- non pas dans votre état, si vous essayez, les vigiles vous mettront des menottes accrochés a votre lit donc non!
Je blêmis sur les mots menottes et lit. Il le vit.
- vous pouvez me parler timothey, je me permet de vous appeler comme ça vu que nous allons parler un moment.
- je vous ai dis quoi? Que je n'avais rien a vous dire! Donc laissez moi!
- je reste! Le docteur ma dit que vous n'avez pas manger a midi, la nourriture ne vous plait pas ?
- oui c'est exactement cela!
- ne vous moquez pas de moi, vous n'allez pas bien, mangez. Je viendrai se soir lorsqu'on vous apportera votre repas.
- vous allez me surveiller?
- oui c'est cela.
- a quoi ça peut bien vous servir de me voir manger, ça vous détendra cette nuit?!
- non car quand je rentre chez moi je ne pense plus au travail, parlez moi.
- vous voulez savoir quoi?
- tout pourquoi avez vous fait ça hier soir?
- parce que je viens de savoir quelque chose.
- qu'est ce que c'était cette chose?
- vous le savez n'est ce pas le docteur vous la dit.
- non absolument pas on ne se dit pas grand chose.
- j'ai le sida ça vous va!
- comment l'avez vous eu?
- devinez!
- je ne dois pas jouer au devinette vous devez vous me parler.
- a cause de quelqu'un!
- mmh et vous le saviez que cette personne l'avait?
- non!
- la personne s'appelait comment?
- sa ne vous regarde pas!
- bon et vous êtes encore avec cette personne?
- non!
- vous lui en voulez?
- bien sur, ce con ma refiler le sida.
- c'est un homme?
- et alors?
- Ben si c'est ce que vous aimez, c'est bien pour vous! Vous l'avez su hier?
- oui hier soir!
- vous vous sentiez comment?
- mal!
- c'est quoi ces bleus sur votre corps et a votre ½il?
- ce n'est rien.
- l'homme avec qui vous viviez vous battiez?
- ça ne vous regarde pas!
- ça a commencer quand?
- ça ne vous regarde pas!
- vous avez commencer a le voir il y a combien de temps?
- septembre dernier!
- ça a a arrêter quand?
- maintenant.
- il y a combien de jour?
- la semaine dernière!
- pourquoi? Vous ne le saviez pas qu'il avait le sida.
- parce que.
- c'est lui qui vous battiez et vous vous êtes défendu!
- non!
- non quoi?
- non je ne me suis pas défendu!
- pourquoi?
- car je ne pouvais pas!
- il vous a menace?
- ça ne vous regarde pas!
- est ce qu'il vous a fait autre chose que vous battre?
- ÇA NE VOUS REGARDE PAS!
- du calme! Il a abuser de vous?
- ça ne vous regarde pas!
- ça a durer combien de temps?
- arrêtez arrêtez s'il vous plait!
Une larme coula sur ma joue.
Il me tendis un mouchoir.
Je le pris.
- il vous a battu et vous a abuser. Vos amis l'ont su?
- oui certains le savent.
- ils ont réagis comment?
- Tony et Gibbs m'ont beaucoup aider. Tony a été la pendant tout ce temps il m'a aider.
- vous vous sentez coupable de ce qu'il vous a fait?
- oui c'est de ma faute car comme vous l'avez dit je ne me suis pas défendu!
- il vous a menacer?
- oui.
- donc vous ne pouviez pas vous défendre. Est ce que vous pourriez me décrire tout ce qu'il vous a fait?
- non.
Il essaya de me faire parler pendant encore une heure.
Au bout d'une heure il me dit a toute a l'heure pour le repas et parti.
Je me leva. Parti au toilette. Il y avait le strict minimum, du papier et une serviette.
J'envoyais un SMS a Tony.
" apporte moi ma trousse de toilette s'il te plait et un habit je sors demain!"
Il me repondit.
" tu sors demain?"
je lui renvoya un message.
"Oui"
" je passe se soir avec Abby."
Jeteignis mon téléphone et me rallongea sur mon lit je m'endormis.
A 7h la porte s'ouvrit sur Tony et Abby.
- Timmy! Tu m'as fait peur!
Je ne répondis rien elle me fit une accolade.
- pourquoi Tim pourquoi?
Elle pleura.
- arrête abb´s.
Je lui sécha ses larmes.
- calme toi, ça va.
Tony me regarda.
- Tim tu vas combattre le sida! Ça va aller! On est tous la!
- oui Tim on est tous la.
- vous voulez parler tous les deux, nous demanda Tony.
- non ça va aller. Reste la Tony. Je veux m'excuser pour ce matin. Pardon Tony j'aurais du te laisser faire. Pardon.
- tu as manger après Tim?
- non.
- tu devrais Tim.
- on va te laisser je t'ai mis ta trousse de toilette dans la salle de bain et tes habits.
- merci Tony. Oui a demain.
Abby me fit un bisou, Tony me sourit.
Ils sortirent.
10 minutes plus tard le plateau repas arriva suivit du psy.
- vous êtes la?
- oui je vous l'avez dit.
Il emmena le plateau jusqu'à moi.
- vous avez de la soupe et des haricots.
- je vois!
- vous voulez de l'aide?
- ça va.
Il me passa la cuillère.
Je pris la cuillère. Et le regarda. Il me fit un signe de tête.
Je mis la cuillère dans la soupe.
Avant d'arriver jusqu'à ma bouche la cuillère était tomber. Il arriva jusqu'à moi et pris la cuillère.
Il mît de la soupe et l'emmena jusqu'à ma bouche.
- vous faites quoi? Je n'ai pas besoin de vous!
- ne soyez pas gêner! Je vous aide seulement.
- vous n'avez pas besoin!
Je poussa sa cuillère, la soupe tomba parterre.
- laissez moi vous aider!
- arrêter partez maintenant!
Je poussa le plateau.
- partez! Laissez moi!
- je reste ici, vous mangez sinon je vous attache!
- vous ne me touchez pas vous dégagez maintenant!
- on se calme. Laissez moi vous aider il faut que vous mangez. Vous voulez la sonde?
- non mais laissez moi je n'ai pas besoin de manger.
- bien sur que si vous avez besoin de manger! Laissez moi vous aider!
- s'il vous plait laissez moi!
Il prit la cuillère. Re mis de la soupe.
- je veux vous aider. Laissez moi faire!
Il emmena la cuillère jusqu'à la bouche et je l'ouvrais.
J'avalais. Il le refit plusieurs fois!
- c'est bon la.
- ok. Les haricots sa sera sûrement plus simple. Je vous les pique et vous prenez la fourchette.
Il les piqua. Je pris la fourchette et pu l'emmener jusqu'à ma bouche.
Le repas se fini, il prit la plateau.
- a demain.
- mmh.
Il parti avec le plateau, l'infirmière arriva.
- vos médicaments.
Je pris les deux mêmes médicaments que ce matin et un de plus, je ne chercha pas a comprendre.
Elle reparti, je parti dans la salle de bain ouvra ma trousse de toilette c'est simple il n'y avait que ma brosse a dents.
Je me lava les dents et parti au lit, abby m'avais envoyé un message sur mon portable. " Timmy comment vas tu? "
Je ne répondis pas et éteignit mon portable.
15 jours passa, Tony, gibbs, abby, ziva et Rachel se relayaient pour venir me voir, le psy venait tous les jours au même heures. Je recommençait un peu a manger. Le psy me forçait ainsi que mes amis.
Stef avait été incarcérer et le juge rendait son jugement final au mois de septembre car au mois de juillet et d'août il ne faisait pas de jugement final.
Demain je peux sortir, Tony me reprend chez lui. Je devrais aller voir le psy Clark tous les deux jours et si j'avais besoin de lui je pouvais l'appeler. Tony et Rachel venaient de finir leur faire part.
Abby me fait découvrir son compagnon la semaine prochaine et ils se marient en septembre. Aujourd'hui donc c'est le dernier jour le psy revint pour sa visite journalière.
- bonjour timothey.
- bonjour.
- ça va aujourd'hui?
- oui.
- vos amis viennent a quel heure vous cherchez?
- a 5h je dois encore manger ici pour la dernière fois!
- ça va aller. Si vous n'allez pas bien demain vous m'appelez a n'importe quel moment. Votre ami vous emmène après demain donc lundi a mon bureau.
- oui c'est ça.
- vous avez parler a votre s½ur?
- non je ne peux pas.
- si vous voulez je pourrais vous aider a lui parler.
- je sais pas je verrai.
- d'accord je vous laisse alors, bon retour et n'oubliez pas je suis la!
- merci au revoir.
Le psy sorti.
Je m'habilla.
J'avais toujours mes bandages autour des poignets, mes plaies sur le corps étaient pratiquement toutes cicatrisées. J'allais pouvoir bientôt ne plus mettre de la pommade.
Mais je prenais toujours les médicaments, il y en avait deux pour le sida et un pour l'état cérébral si je ne faisais pas de dépression.
Je me lava.
Je m'assis sur le fauteuil a la fenêtre pour regarder la vue.
Il faisait beau dehors un soleil magnifique. Aucun nuage dans le ciel.
L'infirmière arriva avec le plateau repas et les médicaments.
- bonjour.
- bonjour.
Elle me tendis les cachets je les pris et les avala.
- bon appétit. Me dit elle en partant.
- merci. Je lui souris.
Je n'étais plus le même homme qu'il y a 15 jours.
J'avais muri et grandi, je pensais toujours a ce que Stef m'avait fait mais j'essayais de positiver comme ce que Tony me disait de faire.
Je pris le plateau et l'emmena jusqu'au fauteuil.
Il y avait toujours de la soupe et la avec de la viande coupe et de la purée.
Je mangea. Je n'avais toujours pas le droit au couteau. C'était Tony qui m'avait raser hier je n'avais pas non plus le droit au rasoir. L'infirmière revint chercher le plateau.
Je m'endormis sur le fauteuil.
Tony arriva a 5h.
- Tim réveille toi c'est l'heure.
- mmh.
Je me réveilla.
- c'est l'heure.
- oui je me lève. J'ai déjà préparer mes affaires.
- ok je les prends alors.
Il prit le sac, je regarda dans la pièce pour savoir si je n'avais rien oublier. Et suivit Tony.
Le médecin m'avait dit au revoir la veille au soir car il partait en vacance.
Je monta dans la voiture de Tony. Ça me faisait bizarre de sortir je n'étais pas sorti depuis une semaine, je me sentais étranger dans ce monde.
- ça va Tim?
- oui oui.
- tu te sens bizarre?
- oui un peu étranger.
- mmh, rach dors a la maison ça te dérange?
- non c'est bon.
- et demain j'ai loué un bateau et on fait une petite balade tous les trois.
- ok.
La soirée se passa je remis mes affaires dans ces placards, Tony m'avait emmener tout mon courrier dans la chambre. Je n'avais toujours pas le droit au rasoir, couteau... Aux lames en tout genre. Rachel m'aidait beaucoup ainsi que Tony. Le lendemain nous partirent faire la ballade en bateau, c'était une très belle journée, je ne ressentis pas le besoin d'appeler le docteur Clark.
Demain je reprends le travail cela va faire bizarre. Le directeur ma demande de venir le voir avant. Il faut que j'aille voir abby aussi. Rachel était toujours chez Tony, leur relation avait été officialiser, ils avaient été au restaurant tous ensemble pendant que j'étais a l'hôpital, je ne leur en veut pas réellement de ne pas m'avoir attendu car je le savais déjà mais bon.
Dimanche soir.
- Tim, on mange, cria Rachel.
Je me rendis dans la cuisine, Tony était attablé, elle avait prépare courgette et saucisse.
Je me lava les mains et m'assis. Je remarqua qu'il y avait un couteau ou j'étais assis.
Rachel me sourit, merci lui dis je timidement.
Tony nous servit.
- ça va tu es prêt a reprendre? Si tu veux demain je n'y vais pas et je reste avec toi.
- non j'y vais. Le directeur ma demande d'aller le voir. Je pense que je n'irai pas sur le terrain pendant un long moment.
- oui je pense aussi.
Je coupa ma saucisse. Je ressenti un frissonnement je n'avais pas touche de lame depuis ma tentative.
La soirée continua.
Tony m'avait rassurer je ne reverrai plus jamais Stef appart pour le jugement ou je devais être la. Mais bon j'avais deux mois avant cela j'avais le temps de re aller mieux.
- Tim tu as appeler Sarah?
- non.
- tu veux que je l'appele et que je lui dises?
- non je vais me débrouiller pour qu'on se voie.
- ok.
- le docteur te prend a quel heure demain soir? Me demanda Rachel.
- 5h.
- ok alors Tony ty emmènera et je viendrai te chercher a 6h.
- ok.
Le repas se finit.
Je parti dans ma chambre, il n'y avait plus de clé pour fermer la porte ni dans la salle de bain.
La nuit se passa je fis des cauchemars sur ce que le directeur pouvait me dire comme me licencier...
6h.
Je me leva.
Rachel était debout, elle avait des cernes sous les yeux.
- déjà debout?
- oui je n'ai pas pu dormir cette nuit.
- tu as été malade Rachel?
- non non je ne sais pas ce qui m'est arriver.
- tu te lèves tôt toi aussi Tim?
- oui mauvaise nuit.
- qu'est ce qui ses passer?
- cauchemar.
Je me prépara mon déjeuner, je sentais le regard de Rachel sur moi.
- tu es sur de vouloir y aller?
- oui rach! Je vais bien aller quand j'y serai. J'ai juste un peu peur de les voir tous ensemble.
- c'est normal Tim, ça fait un peu plus d'une semaine. Ça va bien se passer tu verras.
- oui, je lui fis un sourire.
Tony se leva, on s'habilla. On parti a 7h20 pour être a 8h au ncis.
Quand j'arrivais je dis bonjour a ziva et gibbs et leur sourit.
Je monta au bureau de vance.
- on dirait qu'il va bien, dis ziva a Tony.
- oui ça va.
Je frappa a la porte.
- entrez mcgee.
Je rentra.
- asseyez vous.
je m'assis.
- vous allez mieux?
- oui beaucoup mieux.
- d'accord.
- vous êtes prêt a reprendre?
- oui je le suis.
- d'accord par contre vous ne serez pas sur le terrain jusqu'au jugement, pendant deux mois donc. Vous allez trouver le temps long mais c'est pour votre bien et vous n'aurez pas d'arme sur vous jusqu'à que le docteur Clark me dise son accord.
- très bien.
- d'accord alors vous pouvez reprendre, vos amis seront ravis.
- oui. Merci directeur.
- mcgee si il y a quelque chose vous venez me voir et si vous refaites un truc comme il y a 15 jours je vous vire.
- oui d'accord.
Je sorti de son bureau. Et alla voir abby.
- qui est ce?
Elle se retourna et me fis un énorme câlin, elle pleurait dans mes bras.
- Tim Tim tu es la, tu m'as tellement manque.
- toi aussi abb´s.
Elle me fit un bisou sur la joue.
Nous parlames pendant 10 minutes puis je remonta.
Gibbs me sera la main, ziva me fit la bise et ducky me sera la main lui aussi.
- bon retour parmi nous timothey. Et bon retour chez vous! Dis ducky.
- merci ducky.
Ils me serrèrent tous dans leurs bras.

A suivre...
20 comms pour l'épilogue.
Merci.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.144.16.135) if someone makes a complaint.

Comments :

  • 4ever-Seriephiles

    12/05/2014

    Et tu as une autre fiction de prevus apres??? :D

  • 4ever-Seriephiles

    12/05/2014

    Desolee j ai ete longue a le lire mais jetait a fond dans mes revisiond, donc voila voila :)

  • 4ever-Seriephiles

    12/05/2014

    Mais de toute facon, ton epilogue sera genial, comme d 'hab!

  • 4ever-Seriephiles

    12/05/2014

    J ai hate de voir l epilogue!

  • 4ever-Seriephiles

    12/05/2014

    C'etait vraiment genial!

  • ncislove12

    12/05/2014

    punaise elle va me manquer cette fic!

  • ncislove12

    12/05/2014

    oh oui c'est l'épilogueeeeeee

  • ncislove12

    12/05/2014

    J'aime bien ton écriture bientôt la fin..:D

  • ncislove12

    12/05/2014

    C'était une longue suite en plus! :)

  • ncislove12

    12/05/2014

    Hâte de voir la suite! :D

Report abuse