Une vie à deux chapitre 8




Bonjour à tous! 
Avant les fêtes je vous met en ligne le huitième chapitre de ma fiction: Une vie à deux. 
Merci de commenter pour rester prévenu. 
A bientôt et bonnes fêtes de fin d'année!!
Rose
 
Chapitre 8: 
 
Toc toc toc.
 
-       Tony c'est moi, dit Tim derrière la porte.
 
Tony releva la tête vers la porte, ne répondit rien. Tim appela donc Tony sur son portable.
 
-       Je sais que tu es la Tony, répond moi, ouvre-moi.
 
Tony mit ses deux cachets dans sa bouche et but une gorgée. Il décapsula deux autres cachets, les prit. Puis ainsi de suite. Tim tambourinait toujours à la porte de chez lui.
 
-       Tony répond moi !
 
Au bout de 8 cachets avalaient Tony se leva, et vint ouvrir la porte.
 
-       Qu'est ce qui s'est passé ?
-       Tais-toi ! Tony se rassit sur son fauteuil.
 
Le plus jeune agent vit des cachets et de l'alcool sur la table basse.
 
-       Qu'est-ce que tu as fait ?
-       Rien.
-       Comment ça rien ? tu as pris des cachets ?
 
Tony ne répondit rien et se resservi un verre.
 
Tim gicla le verre avec sa main et celui-ci se fracassa contre la bibliothèque.
 
-       Combien ?
-       8.
-       Ok je t'emmène aux urgences.
 
Tony se leva et suivit McGee dehors. Ils montèrent dans la voiture et partirent aux urgences. Tim accompagna Tony puis le laissa avec les médecins. Il appela Gibbs pour qu'il garde Léa après la baby-sitter et attendit le praticien. Celui-ci arriva une heure plus tard.
 
-       Vous êtes là pour monsieur Dinozzo ?
-       Oui, comment va-t-il ?
-       Nous lui avons fait un lavement, des examens complémentaires, et lui avons donné un somnifère. Maintenant il dort. Une infirmière viendra vous prévenir quand il se réveillera.
-       Merci docteur.
 
Le médecin reparti et Tim attendit dans la salle d'attente une infirmière. Au bout de quelques heures, une infirmière arriva :
 
-       Monsieur McGee, monsieur Dinozzo vient de se réveiller et vous réclame.
 
McGee se leva et suivit l'infirmière.
 
Il toqua à la porte, remercia l'infirmière et se demanda comment il allait trouver Tony. Il entra. Tony était allongé sur le lit blanc et était aussi livide que les draps. Il avait des cernes sous les yeux et semblait faible.
 
-       Ça va ? demanda le bleu.
-       Oui ça va, tu peux rentrer Tim, ta fille a besoin de toi.
-       Elle est avec le patron, je reste là jusqu'à que tu te rendormes.
-       Pourquoi es-tu resté là ?
-       Pourquoi as-tu fait ça Tony ? rétorqua Timothey.
 
Le plus vieil agent ne répondit rien et se tourna vers la fenêtre. Tim compris qu'il ne fallait pas lui poser de questions et sorti de la chambre. Il descendit dans le parking et chercha sa voiture, ils étaient arrivés si précipitamment qu'il ne se rappelait plus ou il l'avait garé. Au bout de dix minutes, il la trouva et démarra. Il alla chez Gibbs récupérer sa fille. Il toqua à la porte et rentra avant d'attendre la réponse. Gibbs était sur le canapé et regardait sa petite fille jouait avec ses poupées.
 
-       Papa ! cria Léa.
 
Tim se rapprocha d'elle, la prit dans ses bras et lui fit un baiser sur la joue. Jethro se leva et alla chercher deux bières dans le frigo.
Tim s'installa sur le canapé et prit sa fille sur ses genoux. L'agent sénior lui tendit la bière décapsulée.

-       Merci.
 
Aucun des deux agents ne parla pendant un long moment, puis Tim prit la parole.
 
-       Merci d'avoir récupérer Léa.
 
Gibbs acquiesça de la tête. Et repris sa boisson.
 
-       C'est à cause de nous patron ? demanda le jeune agent ?
-       Je ne pense pas, c'est à cause de mademoiselle Gibbert.
-       Le pauvre !
 
Au bout d'une dizaine de minutes de silence, Tim relança la discussion.
 
-       Vous allez aller le voir ?
-        Demain, avant de venir au bureau.
-       D'accord, Léa on y va. Dit Tim à sa fille. A demain patron. Fais un bisou à grand père.
 
Léa fit un bisou à Gibbs et Tim se leva avec sa fille dans ses bras. Il passa la porte et attacha sa fille dans sa voiture et démarra. Ils rentrèrent chez eux et le père de famille fit le repas. Ils mangèrent tous les deux et Tim mit au lit sa fille. Il s'assit sur le fauteuil et repensa à la journée qui venait de se dérouler. Pourquoi Tony était-il allé jusqu'à là ? Comment lui avait-il compris qu'il allait se passer quelque chose ? Tant de questions sans réponse se baladaient dans sa tête. Tim s'endormit en pensant à Tony et à ce qu'il avait fait, à son désespoir. Vers trois heures du matin, Tim se réveilla en sursaut et parti dans sa chambre se coucher. 

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.166.141) if someone makes a complaint.

Comments :

  • LisAbby

    27/01/2016

    Et sincèrement j'adore ça !

  • LisAbby

    27/01/2016

    Et comme je l'ai dit pour le chapitre 9 (oui je fais les choses à l'envers xD) malgré tout les obstacles que tu met sur leurs routes, la famille est toujours la près d'eux pour les aider.

  • LisAbby

    27/01/2016

    Heureusement qu'il survit!

  • LisAbby

    27/01/2016

    Elle lui a brisé le coeur...

  • LisAbby

    27/01/2016

    Pauvre Tony...

  • 4ever-Seriephiles

    17/01/2016

    Oui sa m'étonne un peu de Tony: ) et j'aimerais beaucoup d'être prévenue: )

  • 4ever-Seriephiles

    17/01/2016

    aarrrgggg.... J'aime beaucoup, et j'ai hate de pouvoir lire la suite! encore une fois desolee de ne pas avoir lu ces trois dernieres parties plus tot....

  • ncislove12

    12/01/2016

    Tu es unique ;-)

  • ncislove12

    12/01/2016

    Car j'aime ton style d'écriture!

  • ncislove12

    12/01/2016

    J'ai hâte de lire ceci!

Report abuse