Une vie à deux : chapitre 15


 
Bonjour à toutes, 
 
Voici le chapitre 15, en espérant qu'il vous plaise et que je n'ai pas trop jouer avec vos nerfs. 
 
Bonne lecture. 
 
PS: 15 commentaires pour le chapitre suivant. 
 
CHAPITRE 15 : 
 
Arrivé à l'hôpital la petite puce avait été transporté en réanimation, Tim n'avait pas pu la suivre et faisait les cents pas dans la salle d'attente. Il était angoissé, frustré et énervé de ne pas pouvoir être avec sa fille.


Au loin Timothey McGee entendait du raffut.


-       Laissez-moi passer, je suis agent fédéral, criait un homme.
-       Faites moins de bruit monsieur, vous êtes dans un hôpital, demandait patiemment l'infirmière.
-       Alors dites-moi où est la salle d'attente ! vociférait l'homme.
-       Là-bas, pointait du doigt la nurse.


Le monsieur arrivait à la salle d'attente.


-       Où est Léa ? demandait Tony à Tim.
-       En réanimation, le médecin ne devrait pas tarder ; essayait de dire le père affolé.
-       Vient par ici ; Tony tendait ses bras vers son meilleur ami pour qu'il vienne se blottir contre lui, il n'aimait pas voir Timothey McGee dans cet état et encore moins lorsque sa fille était entre la vie et la mort.
Tim se serrait contre son ami.  
-       Monsieur McGee, demandait un homme en blouse blanche.
-       Oui c'est moi ; Tim se retirait de l'étreinte de Tony.
-       Nous avons dû placer votre fille sous coma artificiel pour ne pas qu'elle souffre, elle a une commotion cérébrale dût au choc de l'accident, des côtes cassés et nous allons devoir l'opérer pour lui retirer son appendice.
-       Oh mon dieu ! s'étouffait en pleur le jeune père.


Tony avait une main devant la bouche, il avait envie de tuer le ravisseur.


-       L'a-t-il ... ? Tim ne pouvait employer ce mot.
-       Nous sommes en train de vérifier, mais je ne pense pas qu'il ait eu le temps ; essayait de rassurer le praticien.
-       Quand pourrais-je aller voir ma fille ?
-       Bientôt, une infirmière va venir vous chercher mais une personne à la fois, votre ami devra rester là pour l'instant.
-       D'accord, merci docteur.


Le médecin partait, tandis que Tim s'effondrait sur le siège en plastique de la salle d'attente, ils étaient seuls mais ne pouvait empêcher ses larmes de couler, s'en était trop pour lui, il avait peur pour la vie de sa fille, ne voulait pas qu'elle souffre, Tony se rapprochait de lui pour le rassurer et sentir une présence.


Une infirmière entrait dans la pièce.


-       Monsieur McGee, je viens vous chercher, vous pouvez venir voir votre fille.
-       Je t'attends là, je vais appeler le patron, disait Tony.
-       Oui, merci.


Le père suivait l'infirmière, il dût se laver les mains, mettre une sur blouse, des sur chaussures et un bonnet pour ne pas contaminer la chambre de sa fille.


-       Ne restez pas trop longtemps, dis l'infirmière, nous allons venir la chercher pour l'emmener au bloc.
-       Avez-vous fini les examens ?
-       Oui, le médecin viendra vous en parler.
-       Je veux juste savoir, l'a-t-il ?
-       Le médecin viendra vous en parler, je n'ai pas le droit de le divulguer ; s'excusait l'infirmière.
-       S'il vous plait, dites-le-moi.
-       Oui.


Tim se retournait vers sa fille, elle avait des fils qui sortaient de ses bras, avait été mise sous respirateur. Il s'assit sur le tabouret à côté du lit et lui caressait la main.


-       Ma chérie, tu vas tenir le coup, tu vas être forte pour papa, pour maman, tu vas te battre petit c½ur ; des larmes s'échappaient de ses yeux ; le médecin va t'opérer de l'appendice pour ne plus que tu souffres, je serais là à ton réveil ma chérie, je ne vais pas te laisser tomber, je t'aime tellement mon amour. Tout en lui disant ces quelques mots Tim lui caressait les cheveux. Tonton Tony est dans la salle d'attente, il va rester auprès de moi tout le long de ton opération, je ne serai pas seul.


Trois hommes en blouses blanches firent irruption dans la chambre.


-       Nous l'amenons au bloc, laissez-nous passer ; dit le plus âgé.


Tim obtempérait et faisait un baiser sur le front de sa fille, il lui faisait un signe de main. Puis sortait et allait retrouver Tony dans la salle d'attente. 


A suivre... 


Suite dans 15 commentaires. 


Qu'attendez vous pour la suite? 
Pas trop ennuyant ce chapitre? 

Tags : Hôpital. - Léa ♥. - Tim <3 - Tony <3

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.166.141) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Paradise-BensLer

    25/03/2017

    Sinon pour la suite, une amélioration pour Léa. Et un moment père fille :)

  • Paradise-BensLer

    25/03/2017

    Comment te dire... J'adore ! Il n'est pas du tout ennuyant, il faut bien du calme de temps en temps :). De plus tu écris tellement bien que l'on peut ressentir les émotions aussi ,tu es vraiment douée :)

  • ncislove12

    11/02/2017

    On a les commentaires, y'a plus qu'à! 😀

  • ncislove12

    13/11/2016

    A bientôt pour lire ta suiteeeee

  • ncislove12

    13/11/2016

    J'espère que nous l'aurons bientôt et excuse-moi pour le retard et mon absence répétitif oups

  • ncislove12

    13/11/2016

    Et puis aussi des duos tim/tony hein cela ne t'étonne pas je suppose mais aussi de la puce et Tony. Enfin j'ai hâte de voir la suite :D

  • ncislove12

    13/11/2016

    Ce que j'attends de la suite...une amélioration sur la santé de la petite puce!

  • ncislove12

    13/11/2016

    Et ne doute jamais de toi!

  • ncislove12

    13/11/2016

    Je ne l'ai pas trouvé ennuyant ce chap, il est indispensable pour pouvoir faire les transitions et puis il y a de l'émotion, du suspens fin un mélange de réussite :)

  • ncislove12

    13/11/2016

    Je viens de voir que tu n'avais pas tous les commentaires alors je vais te les mettre! :D

Report abuse